11 nov. 2014

Deuxième vie #1



En dehors de la décoration, des voyages, de la nature, (et de beaucoup d'autres choses en fait) j'ai une certaine passion dévorante, voire addictive, pour la RE-décoration, la décoration ++ home made, bref, les loisirs créatifs.

Et si j’aime créer (plutôt que d’acheter un miroir neuf, t’achète un truc en papier maché à Cultura, et des bricoles et tu te fais ton miroir rien qu’à toi que personne n’a, chouette (c’était pour l’exemple, ça marche aussi avec les boîtes, les cadres…)) j’aime aussi faire renaître les objets, leur donner une deuxième vie (d’où le nom de l’article, ouai ouai bien vu).

Parce que combien de fois ça vous est arrivé, de ranger votre chambre/salon/pièce quelconque, de vider les tiroirs ou placards, et de retrouver des trucs donc vous ne vous servez pas tant que ça, voire pas du tout, et en plus quand tu le vois tu hurles : « Put*** c’est moche ! » ou « Oh My Godness, j’avais 7 ans quand j’ai eu ça… » (larmichette).

Et bien ce truc là, NE LE JETEZ PAS ! Enfin sauf si c’est complètement irrécupérable of course. Mais si c’est une boite dont la forme est sympa par exemple (non ça n’est pas le sujet du jour…), donne lui une deuxième vie !


Et c’est ce que j’ai fais il y peu de temps. En rangeant mon bazar dans un tiroir que j’avais condamné tellement c’était plus possible, j’ai retrouvé une boîte. La boîte trop sympa, en métal, en forme de livre, qui a de la gueule donc. Le seul souci étant que cette boîte j’avais du l’avoir quand j’avais 8 ans, et c’était une boîte…. (tadam roulement de tambours)

Diddl ! (enfin Galupy, le cheval trop chouchou qui avait avec Diddl)(je m’égare).

Et comme j’avais pertinemment en ce moment besoin de rangement, parce que mon bazar sur mes étagères, j’en peux plus, donc autant le cacher dans des boîtes sexy, je me suis dit, BAM, la boîte tu va renaître (youhou c’est la magie).

Et là honte à moi, parce que dans mon élan je n’ai pas eu l’excellente idée de prendre en photo la boîte en question, avant la transformation… Et je n’ai pas non plus trouvé d’équivalent sur internet.

Le boulot n’est ici clairement pas parfait, pour 2 raisons : 

  • Je me suis lancée sans trop réfléchir si la quantité de papier Décopatch que j’avais dans ce magnifique motif suffirait à recouvrir la boîte (en fait si j’ai réfléchis, et je me suis dit que oui ça suffirait, or non. Mais pas de beaucoup beaucoup en plus….) 
  • Et bien entendu la boîte ne ferme plus hyper bien parce que le papier+vernis a rajouté de l’épaisseur, mais à la limite ça j’y avais pensé et je m'étais dit peu importe, tant qu’on voit pas ce que je mets dedans, c’est niquel perfecto !
Passionnée par les couleurs et les motifs ethniques en tout genre, j’ai choisi ce papier dans les tons chauds et dorés aux motifs indien (d’Asie, d’Inde quoi, pas d’Amérique et des Amérindiens). J’ai fait au niveau de la pliure du « livre », 2 bandes de peinture relief dorée parce que sinon en fermant et ouvrant la boîte j’allais déchirer tout le beau papier.

Et au final : TADAM ! 

Promis, je réfléchirai mieux la prochaine fois, et vous ferai un pas à pas de la chose ;) (il faut bien commencer quelque part ;))


1 commentaire:

  1. Coucou,

    Super article ! :D

    Sarah, http://sarahmodeee.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer

Pour un mot gentil, une remarque, une demande ou tout autre requête en tout genre, c'est bien ici :)